Plébiscite – Conclusions

Plus généralement encore, le constat d’une opposition est flagrant pour tous les départements allochtones 1)Hormis le cas basque, mais peut-être une analyse au niveau de chaque arrondissement communal viendrait-elle remettre en cause cette exception. (Belgique flamande et germanophone, Cisrhénanie, Alsace-Lorraine, Piémont, île d’Elbe, Corse, Pyrénées-Orientales, Bretagne) ou d’annexion récente 2)Nous entendons par là non seulement les annexions de la période révolutionnaire mais également celles intervenues au cours du règne de Louis XIV. (anciens Pays-Bas autrichiens, Cisrhénanie, Alsace, Lorraine, Franche-Comté, Jura suisse, Genève, Savoie, Piémont, Corse, Île d’Elbe, Catalogne), à l’exception notable du Vaucluse.

Niveaux différents d’intégration à l’espace français (tant historiquement que linguistiquement), intérêts économiques locaux, implantation locale d’oppositions politiques (royalisme, fédéralisme, voire jacobinisme), tels paraissent être les principales explications d’un vote – ou non vote – en faveur de l’Empire. C’est dire la tâche immense qui incombait à ce régime pour rendre effective la devise d’une république autoproclamée “une et indivisible”.


References   [ + ]

1. Hormis le cas basque, mais peut-être une analyse au niveau de chaque arrondissement communal viendrait-elle remettre en cause cette exception.
2. Nous entendons par là non seulement les annexions de la période révolutionnaire mais également celles intervenues au cours du règne de Louis XIV.